Vivre en Argentine, ce que j’ai appris

English Version 

Buenos Aires n’est pas exactement ce à quoi je m’attendais. Pas que je sois déçue, loin de là. Je me trouve même assez attirée par ce coté inattendu. Mais je vous avais prévenu dès le début que je me la jouais un peu à la Indiana Jones. Du coup je ne peux pas reculer devant le danger ou devant les aventures.

En fait moi, je n’attire pas vraiment les aventures, mais de préférence les mésaventures. Pourtant, ça me va. Un jour, j’écrirai un article dans lequel je vous parlerai de toutes les fois où je me suis retrouvée dans le pétrin. Les mésaventures, ça me connaît. Ça ne fait aucun sens mais j’arrive quand même à tirer le meilleur de celles-ci. La preuve, je les partage avec vous et vu que dans mon dernier article je vous avais invité à vivre chaque étape de cette épopée en Argentine avec moi, donc me voilà.

L’Argentine est juste incroyable. Je suis arrivée ici, il y’a de cela quelques jours et je n’ai pas encore tout visité, ni tout vécu mais je peux dire que j’ai déjà appris plein de choses que j’ai la joie de partager avec vous aujourd’hui. Ceci n’est pas une liste exhaustive, mais voila je vous donne quelques idées sur quelques unes des choses auxquelles vous devrez penser si vous envisagez d’emménager ou de voyager en Argentine.

Je me rappelle lorsque je prenais l’avion pour l’Argentine, j’ai eu une conversation avec l’une des hôtesses. J’avais été surprise lorsque celle-ci m’avait demandé pourquoi parmi tous les pays où on parle espagnol j’avais choisi l’Argentine, tout en sachant que ce pays n’était pas le plus sécurisé. Toute personne saine d’esprit aurait sans doute fait demi-tour, mais j’étais à 10 minutes de l’embarquement, ce qui me rendait la tache assez difficile et vu le prix que j’avais payé pour le billet, je n’avais pas trop le choix non plus. Blague mise à part, je lui avais répondu, que je venais d’un pays du tiers monde que l’on qualifiait de dangereux, alors ceci m’empêchait d’avoir des préjugés sur les autres pays. Mais après m’être faite arnaquée par le taxi qui me ramenait de l’aéroport à mon hôtel, et que celui-ci m’ait pris tout l’argent que j’avais sur moi, j’ai du réévaluer la façon que j’abordais les choses. En voyageant en Argentine, ne laissez pas votre coté naïf prendre le dessus. En marchant dans les rues, je ne me suis jamais fait attaquée, mais cela ne m’empêche pas de mettre mon sac en bandoulière. L’argentine m’a appris que le danger est relatif. Un peu plus de prudence n’a jamais tué personne.

L’Argentine m’a appris qu’en matière de dépenses, il vaut mieux retirer tout l’argent que vous avez sur votre carte bancaire avant de rentrer dans le pays. Je vous assure que votre carte vous sera presqu’inutile. En Argentine, la plupart des endroits ne prennent que l’argent comptant «efectivo comme ils disent ici». Du supermarché, au taxi, en passant par le plus «fancy» des restaurants, prenez avec vous le montant dont vous aurez besoin pour la journée. Je vous dit ça parce que je me suis déjà retrouvée dans la situation où j’ai du abandonner le plat que je dégustais dans un restaurant pour aller à la banque la plus proche pour retirer de l’argent. Cet épisode s’est passé au lendemain de mon arrivée en Argentine, mais c’était ça ou laver les assiettes dans le restaurant. Je blague, mais cela vous évitera un casse-tête inutile.

J’ai appris qu’en Argentine être noir, c’est exotique. Je suis quelqu’un de positif alors soyez patients avec moi. Tout le monde n’acceptera pas de se voir toucher les cheveux, ou dévisager dans les rues, alors si vous êtes hyper sensibles à ces facteurs, il faudra reconsidérer votre voyage. Par ailleurs si d’un coté, ça peut s’avérer inconvenant, d’un autre coté c’est un moyen comme un autre de se faire de nouveaux amis. Je dois admettre que les gens sont très serviables et très amicaux. Pendant les quelques jours que j’ai eu à vivre «la vida loca», je me suis faite aborder par un chanteur de rock dans un Metro qui performe dans un bar chaque vendredi soir (comme quoi la musique me suit partout), par un petit vieux qui aime la politique et qui a voyagé partout en Amérique latine (j’ai trouvé mon alter ego) et par une fillette qui est tombée sous le charme de mes cheveux (je n’ai pas osé lui dire que je portais des faux locs).

L’Argentine m’a appris que l’on pouvait prendre le métro sans la crainte d’être en retard. Il faut seulement avoir vécu à Paris pour comprendre quel bien cela fait de voyager sans se soucier qu’il y ait un colis suspect dans le train. Et je me permets de dire ça parce que la dernière fois que j’ai raté un meeting pendant que j’étais à Paris, c’était parce que j’avais été obligée de rester dans le train pendant plus de 2 heures parce qu’il y avait des chèvres sur la voie ferrée. Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, ceci est une histoire vraie.

L’Argentine m’a appris qu’il y a des dizaines de façons de manger les pommes de terre ou les patates. La cuisine est juste extraordinaire. A dire vrai, je m’y attendais un peu à celle-ci. Vous vous rappelez de l’épisode avec ma professeure d’espagnol? Bon ben, cela explique tout. Mais voila, c’est toujours différent quand on est sur place, et j’ai été agréablement surprise.

Vivre en Argentine m’a appris que les argentins, c’est un peuple fier. Je n’ai jamais vu autant de drapeaux accrochés aux balcons de ma vie. Pourtant je viens d’Haiti où on tire une fierté particulière à dire que l’on est fier d’être haïtien. Ici je n’ai pas besoin qu’on me parle de fierté, je n’ai qu’à lever les yeux.

Lien pour le premier épisode de cette série les Chroniques d’une haïtienne en Argentine.

Lire les chroniques d’une Haïtienne à Paris 

 

Publicités

2 réflexions sur “Vivre en Argentine, ce que j’ai appris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s