Le guide du voyageur haïtien

Avec mes amis haïtiens on a une blague qui revient souvent lorsqu’on parle de voyage avec nos amis étrangers. En effet, lorsqu’on parle de notre passeport haïtien, on fait toujours allusion au palmiste qui s’y trouve en référence au fait que c’est un arbre planté quelque part et que les arbres ne bougent pas. Contrairement à l’aigle du passeport américain, symbole de la liberté de voler, emblème par excellence du voyage, notre symbole à nous est comme un rappel que notre place demeure en Haiti, et qu’il nous est difficilement possible de laisser notre pays. Avant toute confusion, je voudrais informer que mon article s’adresse moins aux personnes qui voudraient laisser définitivement Haiti que celles qui rêvent de visiter de nouveaux horizons. Je m’adresse à un public qui rêve de voyages, d’épopées, mais qui pour des raisons diverses ne sait pas comment s’y prendre.

On me questionne souvent sur mes voyages. Je suis jeune, je suis une fille, Je suis étudiante, mais surtout je suis haïtienne, alors comment je fais pour voyager? Et quel est mon secret? J’ai essayé de regrouper les questions que l’on me pose le plus souvent et aujourd’hui je vais partager avec vous 6 conseils pour tout haïtien qui rêverait de conquérir le monde:

Commencer Petit à petit « aprann rale avan ou mache »


Il a fallu que je laisse Haiti pour comprendre que voyager ne voulait pas seulement dire prendre l’avion pour aller quelque part. Aujourd’hui je considère que je peux voyager même dans mon jardin. C’est d’abord un concept que vous devez avoir à l’esprit. Dès que vous vous rendrez compte que la ville d’à coté peut se révéler la plus épique des destinations, vous ferez vos bagages et partirez à l’aventure.

Planifier « avan w’ domi, sonje ranje kabann ou»

Le plus simple des voyages me demande des semaines de préparation. Comprenez, je suis une étudiante avec un faible revenu financier. Je ne peux pas partir à l’aventure du jour au lendemain. Alors je prépare. Cependant, la préparation n’est pas seulement financière, elle est aussi mentale et psychologique. Soyez un aventurier, un conquérant. Ayez en tête que chaque endroit que vous visitez a quelque chose à vous apporter, à vous apprendre. Ce n’est pas votre ville, ni votre pays, par conséquent les habitudes et coutumes, les mentalités et l’histoire sont différentes. Faites un minimum de recherches sur chaque nouvel endroit que vous visitez. Non seulement cela vous évitera de perdre du temps, mais aussi cela vous guidera sur l’attitude à adopter quand vous serez sur place et face aux habitants de l’endroit où vous serez, sur les commodités, sur les bons plans, etc. Par ailleurs, avoir un minimum de connaissances sur votre nouvelle destination ne fera qu’attiser votre curiosité. Pour finir, cela peut vous éviter de faire des gaffes qui parfois peuvent se révéler vraiment désastreuses. Dixit, la gaffeuse par excellence. 
Ha ha

Soyez Curieux «Mache chache pa domi san soupe»

Je sais qu’au début de ce texte, j’ai fait cette allusion au palmiste sur le passeport haïtien. Mais ne vous y attardez pas trop. Parce qu’autant un arbre reste planté à un seul endroit de sa naissance jusqu’à sa mort, autant ses feuilles voyagent et explorent le monde. Aujourd’hui il est temps pour vous de vous détacher de votre branche. Et si je vous disais qu’un haïtien pouvait séjourner en Argentine pendant une période de 90 jours sans visa? Ou encore que vous pouviez profiter de la vie à Hong-Kong pendant une quinzaine de jours, toujours sans visa? Et si je vous disais que votre visa pour la Tanzanie vous sera accordé à votre arrivée, et que celui-ci était valide pour un mois? Non ceci n’est pas une boutade. Comme tout pays qui se respecte, Haiti a signé plusieurs accords avec différends pays amis qui permettent aux ressortissants haïtiens de circuler sans visa dans ces pays. Alors chers lecteurs, il est tant de sortir vos globes terrestres et de partir pour un tour du monde. 

Partir pour un tour du monde pour le moins d’argent possible. Ceci est possible. Plusieurs sites de voyage proposent des bons plans qui vous permettent de voyager à des frais vraiment abordables. Par ailleurs, les hôtels, les motels, les auberges de jeunesse, les particuliers, toutes ces entités vous proposent des services adaptés à votre situation. Alors oui, soyez curieux. Toutes les informations sont à portée de main et ne demandent juste qu’à être découvertes.
Sourire

Créer un réseau « Men ale, men vini, zanmi dire»

Le réseau (network pour les anglophones) est important. Il est même nécessaire. Pour certaines personnes, il est facile d’aller vers les autres, mais pour d’autres cet exercice est un véritable travail. Peu importe la catégorie dans laquelle vous vous trouvez, faites l’effort d’aller vers les autres et créez votre propre toile. Le réseau, ce sont les personnes que vous rencontrez dans un café, dans un hôtel, chez un ami, au coin d’une rue, et que vous allez retrouver deux ans plus tard dans un bureau en Afrique du sud, ou au fin fond de la Géorgie. Faites travailler votre imagination. Le réseau c’est aussi cet ancien camarade de classe qui aujourd’hui travaille dans la meilleure agence de voyage d’Haiti. J’ai rencontré l’une de mes meilleures amies pendant mon séjour en République de Chine (Taïwan), Je suis haïtienne et elle française. Ensemble, on a visite Haiti et la Thaïlande. Aujourd’hui je vis en France et elle en Martinique. Le Monde est petit, seuls les souvenirs qu’on laisse de nous comptent.

Ecourter les séjours «Ti bout kouto miyo pase zong»

Ecourtez les séjours et faites un max d’activités. J’ai déjà connu des amis qui sont partis dans des endroits de rêve pendant une quinzaine de jours mais qui n’ont rien pu visiter parce qu’ils sortaient tous les soirs dans les boites de nuit et passaient toutes leurs journées à dormir. Ca aussi peut se révéler être cool. Mais si vous voulez un voyage équilibré, selon moi, il faut faire les 2. Définissez un plan de voyage, ce que vous comptez visiter et quels jours vous comptez le faire. Vous pourrez toujours revisiter cet endroit une autre fois, pourquoi pas? Mais pendant votre séjour prioriser les endroits et les activités qui vous tiennent à coeur. 2 jours pour les boites de nuit, et 3 jours pour les musées. Je ne dis pas de retirer toute spontanéité dans votre voyage, je vous conseille juste de trouver le meilleur moyen pour utiliser sciemment votre temps. Par exemple, je pense que pour un étudiant, le mieux c’est de rester 5 jours à un endroit. C’est en moyenne le temps qu’il te prend pour dépenser à peu près 500 euros sans les frais d’hôtel et de transport. Ceci peut varier en fonction de l’endroit que tu visites mais en moyenne c’est ce dont tu as besoin pour minimiser tes dépenses et optimiser ta satisfaction.

Vous êtes des ambassadeurs « Koukou wè lwen, Men li pa wè dèyè tèt li»

Peu importe l’endroit où vous allez, il faut toujours avoir en tête que vous représentez Haiti. Par votre façon de parler et d’agir. Par votre façon de penser et de vous comporter. Vous projetez une image qui restera à jamais gravée dans la mémoire des gens que vous rencontrez. Vous déterminez si le prochain haïtien qui visitera ces lieux aura le voyage de ses rêves, ou le cauchemar de sa vie. Mais par dessus tout, vous détenez la clé du changement d’Haïti. Vous écrivez l’histoire parce que vous avez la possibilité de comparer. Je finirai mon article sur ces quelques vers de Joachim du Bellay qui aujourd’hui plus que jamais prennent toute leur importance:

«Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage,

Ou comme celui-la qui conquit la toison,

Et puis est retourné plein d’usage et raison,

Vivre entre ses parents le reste de son âge!»

Publicités

4 réflexions sur “Le guide du voyageur haïtien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s