N’ap Fè l ak ponyèt, mon coup de coeur du carnaval haïtien

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que j’ai eu la possibilité cette année de profiter des premiers jours du carnaval en Haïti. Je suis haïtienne, de surplus jacmelienne 1, mais après quelques années à l’étranger on en vient à tout vivre comme si c’était la première fois. Bon j’avoue, certaines des choses que j’ai vécues étaient vraiment nouvelles ( je vous raconterai tout ça dans un prochain article). Je pourrais prendre mon temps et vous parler de chaque particularité du carnaval haïtien, et quand j’en aurais fini, vous en redemanderez encore parce que jamais vous n’en aurez assez: des couleurs, de l’animation, du bruit, de l’alcool, des déguisements, les uns plus fous, plus effrayants, plus ingénieux que les autres, des danses (Seigneur, j’en ai vu des danses), de la musique, des enfants qui courent par peur des mascarades, la sueur, et le regret, le regret que ce moment ne dure que quelques temps.

J’ai adoré renouer avec ces longs dimanches pré-carnavalesques, danser jusqu’à en perdre haleine et m’enivrer de ces méringues aux sous-entendus sexuels. Mon coup de coeur cette année a été le carnaval de Golden team Haiti. Une méringue qui rappelle les raras 2, dont le rythme enivrant te prend par les reins et t’accompagne du matin au soir. Une méringue qui aborde les problèmes culturels du pays, touche toutes les couches sociales et quand même provoque un sourire au coins de tes lèvres à chaque fois que revient le refrain : « N’ap fè’l ak ponyèt ». Dans le cadre de ma collaboration avec ce groupe, je vous présente aujourd’hui un article d’un jeune écrivain de Golden Team Haiti du nom de Richart’son qui va nous parler un peu plus de cette plateforme qui j’espère bien finira par vous séduire :

Article de Loophaiti sur Golden team Haiti

Ecouter la meringue de Golden team Haiti

Un peu d’espace pour Golden Team Haiti

Evoluer sur la scène artistique à Jacmel peut s’avérer extrêmement difficile. Autant il est difficile de satisfaire un public très demandeur, autant les polémiques se déclarent rapidement et du coup créée une division souvent inutile.

Comme vous pouvez faire le constat, la polémique entre 45 et Hotmen ne cesse de s’enrichir de chacune des opportunités qui s’offrent dans le mouvement rap. Cependant Golden Team Haiti a su se tailler une place bien méritée au coeur de ce jeu dualiste. Une place bien méritée dans la mesure où Golden Team Haiti entretient de très bonnes relations avec les 2 groupes.

Young Tchino, fort et grand constructeur, eut, après son exclusion de 45, l’honneur de s’assoir avec Tommy Theodore, cofondateur de Golden Team Haiti, afin de rejoindre le laboratoire Golden Music Vibz. De là il se mit au travail avec ses nouveaux collègues Starwag, Young-G et NickSwag, chacun oeuvrant parallèlement à sa carrière solo. C’est là que le « bon grenn»3 s’est fait le meilleur rappeur de la ville. Parfois il se joint à ses collègues pour des projets collectifs.

Cette année encore, 45 a vu son effectif se réduire avec le départ du célèbre chanteur R&B Orphelin, qualifié de «move grenn»3 car il a rejoint Hotmen, le groupe rival. Il chante la majeure partie de la méringue carnavalesque et en fait la meilleure, l’une des plus écoutées.

Simultanément, avec Fèl Ak Ponyèt, Golden Team Haiti est la révélation de la tendance rap. Comme le dit Starwag: «yo pat pare pou sa »4.

Pour cette réalisation il y a pas mal de choses à savoir :

1- Golden Tema Haiti compte Sept artistes en tout. Tous ont collaboré sur ce projet à leur façon.

2- C’est la première méringue du groupe. Juste pour ne pas passer deux mois inaperçus, ils ont réalisé un coup de maître.

3- Par les obligations de l’association Golden Team Haiti qui le couronnent, le groupe n’a pas de sponsor.

4- Le groupe n’a fait de promotion pour la méringue que lors des invitations de différents médias de la ville de jacmel et à Port-au-prince.

5- 4 studios(GMV, Platnum, One Way et CSP), 5 jeunes ingénieurs (Michel Beatz, Jasmin Beatz, Bozenx Beatz, Young Tchino Beatz, Tommy Beatz) un artiste invité (Kayne Wisth) et deux chanteurs novices ajoutés à ceux de Golden Team ont réalisé ce projet.

Golden Team Haiti prêche l’union et l’émancipation des jeunes pour une nouvelle Haiti et il le prouve avec cette konbit qui prend la deuxième place cette année.

Richart’son

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s