Journal d’une femme mature

Je n’ai pas vu l’aurore depuis 8 mois. Et, parallèlement, j’ai l’impression que dans ma vie, l’horloge s’est arrêtée aux heures sombres de la nuit. Je n’ai jamais aimé la nuit, mais je n’aime pas le jour non plus. Je suis accro à cet instant précis où le crépuscule resplendit dans toute sa magnificence. Ces quelques minutes au cours desquelles le temps semble perdre de sa puissance et que tout ce qui compte, c’est ce spectacle de couleurs, de lumières. Ce moment où tout semble être possible, un nouveau départ, une nouvelle aventure, une nouvelle vie. Seul mon amour pour le crépuscule n’a pas changé.

Hello Crepuscule wendelle's world

Parce que j’ai changé. J’ai appris à vivre dans des grandes villes et j’en suis tombée amoureuse. J’ai oublié l’odeur des matins de mon enfance et la rosée sur les feuilles vertes de vétiver sur le chemin de l’école. Je me suis habituée aux matins gris de Paris, à la tête à moitié enfouie sous les écharpes et aux doigts trempés par la pluie. J’ai arrêté de me réfugier sur les toits pour guetter les premières étoiles du soir. Je vis dans une ville si loin de la mer, que j’ai fini par oublier le bruit que font les vagues quand elles s’écrasent sur les rochers.

J’apprends encore à connaitre ces mêmes amis que je fréquente depuis des années.  Et je suis surprise à chaque fois. Mais l’ironie, c’est que je me connais encore moins.  J’ai voulu grandir, mais la fillette en moi s’est sentie prise au piège. Alors elle s’est révoltée. Et je n’ai pas pu la faire taire. J’ai donc voulu arrêter de grandir. Mais je n’avais aucun contrôle là-dessus.

J’ai découvert que ma passion pour la musique était motivée par ma peur du silence. Mais je nourris cette passion comme une addiction. Je m’enivre des paroles dans lesquelles je ne me retrouve pas mais qui assouvissent mon désir de fantaisie. Je m’abreuve de ces mélodies qui m’épuisent et me vident. Mais à chaque fois que le son cesse de retentir, toute mon âme en redemande. Parce que je suis une addicte chronique.

Wendelle Theodore

Je suis sans cesse à la recherche de cette chose, cette étincelle. Je suis marin dans l’âme. Mais le voyage me lasse. Et parce que je me perds, je reviens toujours au port, à la recherche de cette ancre qui saura me montrer la beauté du rivage.

Je me suis laissée aller à chercher l’amour et j’ai regretté les jours où je me suffisais. Alors je reconstruis cette forteresse autour de moi parce qu’elle est ce que je sais faire de mieux.

wendelle in toulouse

Le changement m’effraie. Je me suis rendue compte avec le temps que je m’adapte mais que je ne m’intègre pas.  Je m’accroche à cette solitude. A ce sentiment d’isolement qui semble m’apporter le réconfort et la compréhension que je trouve nulle part ailleurs.

Ces voix dans ma tête ont eu raison de moi. Pourtant, j’aime me parler. A vrai dire je ne sais pas si j’aime me parler, mais je me surprends à le faire. Je fais des conversations à des personnes que je suis la seule à voir et qui ne me répondent pas. Mais ça me va, parce que je n’attends aucune réponse.

hello Crepuscule

J’ai arrêté d’écrire et j’ai perdu une partie de moi. J’avale mon chagrin à petite gorgée. J’arrive à exprimer mes pensées mais j’ai du mal à exprimer ce que je ressens.  Je suis un monde de nostalgie. Je passe encore du coq à l’âne.

Je pourrais difficilement t’arracher un sourire, mais je connais le chemin pour atteindre ta mélancolie. Et jusqu’à ce que je trouve mon ancre, ce sera mon étincelle.

avec Tendresse

Aude Wendelle Theodore

Photo credit:

  • cover photo: Marco Saint-Juste
  • Silans Enpotan (Rony Angelo ) For Hello Crepuscule
  • Last photo: Andy Guitteaud

 

Article similaire: Il faut être différent et oser briser les cadres

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s